background img

Mariage traditionnel : comment opter pour le bon faire part ?

Le mariage traditionnel recueille un plébiscite qui ne se dément pas et chaque année les couples qui s’unissent sont nombreux à se tourner vers ce choix pour l’organisation de leur mariage. Pour annoncer la nouvelle et lancer les invitations, il est de tradition d’envoyer un faire-part. Cependant, au moment de se décider, un doute peut subsister. Comment opter pour le bon faire part ? Retrouvez dans cet article les conseils en la matière.

Quels sont les atouts d’un faire part de mariage traditionnel ?

Le faire part mariage traditionnel possède de sérieux atouts qui contribuent à asseoir sa popularité auprès des couples de tous âges qui décident de se marier. En voici quelques exemples :

A lire en complément : Comment créer un menu de mariage inspiré de la cuisine du terroir ?

Le faire-part de mariage traditionnel : un respect des coutumes

Autrefois, du temps où les réseaux sociaux et les moyens de communication modernes n’existaient pas encore, il était de coutume de faire parvenir la nouvelle de son mariage avec un faire part mariage classique. Le protocole d’alors voulait que le format soit rectangulaire et qu’une certaine sobriété se dégage de cette création qui avait vocation à être avant tout informationnelle. Aujourd’hui, pour un mariage traditionnel, c’est ce que recherchent les mariés quand ils font le choix d’un faire-part au charme d’antan. Ils répondent au besoin en respectant la tradition et font la même chose que leurs aînés pour perpétuer cette pratique.

Le faire-part de mariage traditionnel : une sobriété à toutes épreuves

Le faire part de mariage traditionnel répond à un besoin de simplicité et c’est la raison pour laquelle il est d’une sobriété exemplaire. Cela présente deux avantages de taille :

A lire aussi : Comment organiser un mariage simple et original

  • Le premier : il permet aux futurs mariés de créer un faire part qui leur ressemble et qui renvoie à leur image.
  • Le second : le faire part de mariage traditionnel permet de réunir les gens et de susciter l’adhésion de tous. Sa simplicité ne choque pas les générations et n’appelle pas à des commentaires négatifs sur le choix du faire part. Intrinsèquement, le faire part de mariage traditionnel a vocation à être universel et à plaire à tous.

Mariage traditionnel : quels sont les codes pour un faire part dans les règles de l’art ?

Avant de vous lancer dans le choix et la création d’un faire part de mariage traditionnel, laissez-nous vous rappeler quelques règles que vous vous devez de respecter pour que celui-ci soit réussi.

Le choix du créateur

Tout d’abord, commencez par vous rendre sur Internet pour y trouver, le créateur le plus approprié à vous accompagner dans votre démarche créative. Il doit réunir plusieurs qualités dont :

  • Un large choix de modèles.
  • Une certaine notoriété.
  • Un rapport qualité / prix attrayant.
  • Une équipe disponible et compétente.

Le choix du format du faire part

Nous l’avons évoqué, le format du faire part de mariage traditionnel ne doit pas être excentrique. On attend tout au plus qu’il soit rectangulaire ou carré. Cela fait partie des codes et pour jouer le jeu, il est important de les respecter.

Le choix de calligraphie

La réussite d’un faire part de mariage traditionnel repose également sur la calligraphie du texte qui va porter votre message. Elle doit être classique et le style doit respecter une écriture fine et élégante qui va permettre de personnaliser votre création.

Le choix des couleurs

Les couleurs d’un faire part de mariage doivent être sobres. Le blanc est la référence absolue, mais rien n’empêche de vous orienter vers des couleurs pastel qui apporteront un brin de fantaisie.

Le choix de la papeterie

Tous les éléments de papeterie doivent être choisis avec soin et parcimonie pour tendre vers la perfection de la réalisation. Accordez donc de l’importance à la qualité des enveloppes et au papier d’impression. Pour un embellissement de qualité, nous vous suggérons le gaufrage ou la dorure.

Catégories de l'article :
Organisation